Benvenuti a Villerupt : 40ème festival du Cinéma Italien !


Il y a 2 ans " j'étais tombé par hasard " (Sylvie n'arrête pas de se moquer quand je sors cette phrase, donc très souvent) sur un reportage de France Culture relatant l'histoire du Festival du Cinéma Italien de Villerupt, ville située en Meurthe-et-Moselle à quelques kilomètres des frontières luxembourgeoises, allemandes et belges. J'en avais parlé à l'époque à notre fils Vincent qui arrivait dans la région, en lui disant que cela se passait près de chez lui. Cette semaine nous étions chez Vincent pour l'aider à déménager lorsqu'il m'informa que ce festival se déroulait justement cette semaine-là !


Mardi soir, donc, après une longue journée de labeur, nous avons décidé de partir pour Villerupt. En voiture Simone !


Et à l'arrivée, découverte de la ville et des lieux du festival, participation en présence du réalisateur Dario Albertini et de la monteuse Sarah McTeigue à la projection en avant-première (le film ne devrait sortir sur les écrans français qu'en Février 2018) du film " Manuel ".


Manuel vient d’avoir 18 ans. Il est temps pour lui de quitter le foyer pour jeunes dans lequel il a vécu ces dernières années, depuis l’incarcération de sa mère. Mais la liberté retrouvée a un goût amer. Errant dans les rues de son quartier en banlieue de Rome, Manuel tente devenir un adulte responsable. Pour que sa mère obtienne l’assignation à résidence, il doit prouver aux autorités qu’il peut veiller sur sa elle. Manuel pourra-t-il aider sa mère à retrouver sa liberté sans perdre la sienne ?


Ce film est une petite pépite, entre fiction et réalité. Une histoire simple. Ce film inspiré au réalistaeur lors du tournage du documentaire "La Repubblica dei ragazzi ", du nom de ce refuge dédié aux enfants dont les parents ne peuvent plus assumer leur charge. Un grand moment de plaisir autour d'une scène inspirée de baisers volés (baci rubati) et de la fameuse scène " Fabienne Tabard, Fabienne Tabard, Fabienne Tabard, Fabienne Tabard, Fabienne Tabard..."


Le réalisateur nous explique comment il a retenu l'acteur principal, Andrea Lattanzi, qui venait de remporter le prix "les 400 coups". Francois Truffaut. Baisers volés. On croit rêver devant tant de hasards...


Petite anecdote : le réalisateur installé juste derrière moi lors de la projection, a du suivre avec beaucoup d'anxiété, compte-tenu du grand nombre de coups de pieds donnés dans le dossier de mon fauteuil. Même pour un réalisateur, la vie n'est pas un long fleuve tranquille...


Enfin, le film présenté en Septembre à la Mostra de Venise, vient de remporter l'Antigone d'Or du 39ème Festival du Cinéma Méditerranéen " Cinémed "de Montpellier.


Nous avons essayé de nous rappeler quels étaient les premiers films italiens que nous avions vus pour comprendre d'où venait cette histoire d'amour avec ce cinéma : Cinema Paradiso (1989) ?, La vie est belle (1998) ? La chambre du fils (2001) ? Respiro (2002) ? Libero (Anche libero va bene ?? - 2006)



Ou encore plus loin dans mes années d'enfance, lors de ces " projections par procuration " des films de Sergio Leone (mes oncles, tantes, cousins et cousines me racontant dans le détail, avec un petit plaisir malsain, les films que je n'avais pu voir... et me repassant inlassablement le disque de la musique de " l'homme à l'harmonica "...) ?

Un vieux projecteur...

Une fresque dans la ville...

Alors " Manuel " ? Tu aimes un peu, beaucoup, passionnément ou pas du tout ?

La chambre du fils : le début d'une grande histoire d'amour

La grande bellezza : le chef d'oeuvre...

La vie est belle...

Reality...

Libero (Anche libero va bene)

Respiro

Manuel...

Un peu d'histoire... Una piccola storia...


Villerupt se situe au nord de la Meurthe-et-Moselle à quelques kilomètres des frontières luxembourgeoises, allemandes et belges. Durant la première moitié du XXème siècle, de nombreux paysans venus de l’Ombrie et des Marches s’installent dans cette région pour travailler dans les mines.


L’aventure du festival commence en 1976. Une jeune équipe passionnée de cinéma liée à la MJC de la ville réalise quelques courts et longs métrages et organise des week-ends de ciné-club. Cette année-là, pour financer de futurs projets cinématographiques, ces cinéphiles pour la plupart enfants d’ouvriers d’origine italienne décident d’organiser un vrai festival en s’improvisant programmateurs. Le cinéma italien vit ses dernières heures de gloire mais reste encore au sommet. Lors de cette première édition, des films de Bernardo Bertolucci, Ettore Scola, Dino Risi, Elio Petri, Luchino Visconti ou Sergio Corbucci sont projetés dans la salle des fêtes de la mairie aménagée pour l’occasion. Le festival rencontre auprès de la population un succès inattendu. Villerupt devient en l’espace de trois jours, la capitale du cinéma italien en France et va le rester régulièrement depuis. Parallèlement à cette initiative, la jeune équipe entreprend de tourner un nouveau long métrage entre fiction et documentaire. Réalisé par ces enfants d’immigrés de la troisième génération, L’anniversaire de Thomas est un hommage rendu à la famille, à la figure de l’immigré italien, son travail, ses engagements et ses activités culturelles. Ainsi s’opère une forme de réconciliation entre le passé et le présent, entre deux cultures, entre plusieurs générations...

Le site du Festival...

La bande annonce du film " Manuel "

une interview de l'acteur Andrea Lattanzi et du réalisateur Dario Albertini au sujet de " Manuel "

La bande annonce du festival de Villerupt

La magie d'un festival, où le paradis sur terre : Cinéma paradiso ?

Una storia grande : Villerupt et les origines italiennes de nombreux Lorrains

Portrait de Compagnone Festival Film du Film Italien de Villerupt

La fameuse scène culte du film " Baisers volés "

Et la scène de " Baisers volés " ayant inspiré Dario Albertini pour " Manuel "

Le site de l'émission de France Culture...

#Italie #Cinéma #Lorraine #Villerupt #festival #Moselle

À l'affiche
Posts récents
Recherche par date
Recherche par tags
Pas encore de mots-clés.
Nous suivre
  • Facebook Classic

#Peinture #photo #art #culture #découverte #kadors #paint #painter #photographer #color #colors #fanfare #drawing #dessin #portrait #artworks #face #acrylique #visuel #portrait #voyage #exposition #expo,  Artefactory, serge.desiderio@gmail.com

© 2017 Serge Desiderio